Vanyñho© 2019

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon

Intégralement dévoué au Samba No Pé, j'ai pu faire la connaissance du professeur Animal par l'intermédiaire d'un ami. J'ai ressenti le besoin de reprendre un art que j'avais pratiqué pendant 9 ans lorsque je venais de passer ma majorité. La maîtrise de la culture, et l'histoire de cet art martial m'ont semblé essentiel, d'autant plus que le Samba et la Capoeira ont une histoire commune.

L'histoire de la Capoeira est essentielle pour moi, sachant que cet art se développe actuellement aux 4 coins du monde. Il y a plusieurs façon de percevoir la Capoeira. Certains la voient comme une danse martiale, d'autres comme un véritable art martial. Toutefois, il est important de mettre les choses au clair, c'est un véritable art martial brésilien aux racines africaines. Fut un temps, il servait à se défendre, mais aussi à tuer. Les affrontements sanglants étaient monnaies courante dans la rue. Les Capoeiristes se sont particulièrement distingués pendant la guerre contre le Paraguay (1860 - 1870). Ce sont les Capoeiristes qui, contre toute attente, vincurent l'armée paraguayenne.  

De nos jours, cet art martial est enseigné de manière moins violente, mais il conserve une certaine martialité qu'il convient de rappeler.

"Il vaut mieux prendre des coups dans la roda que dans la rue".

Mestre Bimba

Grupo Cordao de Ouro, Animal, Paris.

Capoeira